Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 septembre 2010 7 12 /09 /septembre /2010 16:15

La voie du Castillo, en conditions normales, ne présente pas de difficultés techniques importantes.

Du refuge Carrel, il faut descendre la piste sur quelques centaines de mètres jusqu'à butter au pied de l'arête. De là, une trace bien marquée, parallèle à l'arête, remonte le fond d'un petit talweg. Après quelques centaines de mètres elle oblique vers le Nord pour gagner le fil de l'arête que l'on suit jusqu'à la cote 5 120 m. De là on s'engage dans une grande traversée, en contrebas de l'arête (face Sud), au pied de la coulée de lave qui constitue le Castillo. En cas de mauvais regel nocturne ou de descente tardive, il est clair que cette traversée peut être exposée au chutes de pierres. On retrouve l'arête à la cote 5 490 m, au pied du glacier du Thielmann. A partir de là, jusqu'au sommet Veintimilla, il s'agit d'une grande pente neigeuse, monnotone, dont l'inclinaison très régulière est d'environ 40 °. Elle est peu crevassée.

 

En fin d'après-midi le groupe d'espagnols croisé à l'Iliniza et au Cotopaxi est arrivé au refuge en ayant choisi la même option que nous. La petite cabane est comble, des matelas ont été installées un peu partout...

Bien évidemment impossible de dormir, ni même de somnoler. 23h00, fin de la trop longue attente, le réveil est une délivrance. A minuit nous sommes les premiers à quitter le refuge.

Ah comme on y a cru! ce serait NOTRE JOURNEE. Le ciel était limpide, étoilé, pleine lune, pas un soupçon de vent.

La marche jusqu'à la traversée sous le Castillo a été rapide et agréable, mais là nous buttons sur une glace vive, noire et aucune trace.

Nous nous équipons, constituons les cordées, Pascal retrouve son ami Raphaël, Fanchon et moi-même nous nous encordons avec Diego. Nous allons progresser à corde tendue sur cette pente heureusement pas trop raide (environ 30 à 40°), mais où toute faute serait susceptible d'avoir de graves conséquences. Les espagnols nous rejoignent quand nous entamons la traversée. A l'exception d'une cordée, ils feront demi-tour dans la traversée.

Le bas du glacier Thielmann est également en glace, haut dans la pente nous apercevons les frontales de trois cordées. Il s'agit du groupe d'Allemands (celui du Cotopaxi) parti du Whymper. Deux cordées feront demi-tour à mi-pente et nous rejoindrons la troisième au sommet.

Une fois attaquée la pente du Thielmann, il n'y a plus qu'à ce concentrer sur sa respiration et enchaîner. Diego mène bon train ; à 6:00 nous sommes au sommet Veintimilla (6 241 m). Pascal arrive avec des nausées et ,apparemment, commence à voir le diable...

Mais pendant ce temps... le vent s'était levé, un peu, beaucoup, passionnément.... etc. etc. Et une fois une plus c'est un vent tempétueux qui nous accueille au sommet avec, probablement, les températures les plus basses que nous ayons connues. Le vent se renforcera pendant la descente, entraînant pour chacun de nous des chutes (il m'enverra par trois fois au tapis!). Dans ces conditions, la progression jusqu'au cumbre Whymper n'est pas envisageable.

 

Sommet-Chim_02.jpg

Chimborazo - Cumbre Veintimilla, Diégo, Fanchon et Raphaël (à l'arrière plan le cumbre Whymper)

 

Sommet-Chim_01.jpgChimborazo - Cumbre Veintimilla Pascal et Marc

 

Chimbo-02.jpgLevé de soleil, l'ombre du Chimborazo se projette sur l'altiplano

 

Chimbo-03.jpgDiégo (premier plan) et Raphaël (deuxième plan) à la descente. On a déjà vu des guides plus fringuants...

 

Chimbo-04.jpg

 

 

Moi et la Montagne (en toute immodestie)

 

A 8:30 nous serons de retour au refuge Carrel. Pascal est "out of order"...

Partager cet article

Repost 0
Published by Humeurs-verticales.over-blog.com - dans Ecuador 2010
commenter cet article

commentaires

Humeurs Verticales

  • : Le blog de humeurs-verticales.over-blog.com
  • Le blog de humeurs-verticales.over-blog.com
  • : Les humeurs, coups de cœur, coups de gueule, coups de blues, d'un grimpeur, cycliste profondément ancré en Auvergne, mais l'âme vagabonde... Ça va jazzer!
  • Contact

Les sons d'Humeurs Verticales

Recherche

La vie des voies du massif du Sancy

Chambon :

Ouverture de Ma Bohême 7a+ (juin 2016 - G.M.)

Ouverture du secteur Déva : Jai 5 c, Guru 5c, Deva 6a, Om 6b (avril 2016 - G.M.)

Erratum page 62/63 du topo "Escalades dans le Massif du Sancy". La Pierre de William, ceux qui ont essayé se sont rendu compte qu'il fallait lire 6c au lieu de 6a.

Capucin :

Face est, ouverture du Père éternel (le Graal), 8 a/b ? à confirmer (août 2017- Olivier Monneron, Zsolt Ostian et G.M.)

El Cap, Fingers in the Nose, The naze, rééquipement complet sur scellements (août 2017 - G.M.)

La poussière la sueur et la poudre : nettoyage et rééquipement partiel (mai 2015, juillet 2015 - M.C. - G.M.)

L'heure au moine : nettoyage et rééquipement partiel (juin 2015 - G.M.)

El Cap (L1) : nettoyage (juin 2015 - GM)

El Cap (L2) : Rééquipement de la sortie historique de la voie, plus directe, plus logique et légèrement plus facile que la sortie de droite rééquipée par François Lesca en 2004 (juillet 2015 - G.M.)

Gag Man : Réequipement partiel (juillet 2015 - G.M.). Nombreux sont ceux qui se sont fait de belles ou moin belles frayeurs sur la voie la plus facile de l'Aiguillette. Un 5b, bien tassé et reconnaissons le, engagé. Pour fêter le 14 juillet Gérard, l'a partiellement rééquipée (un point déplacé et un point en plus).

Essai de traitement thermique des mousses et lichens sur les départs de Caprice des Vieux, C'est quand qu'on va où ?, Merci Hans (juin 2015 - GM)

Dent de la Rancune :

Face nord, Rêve de Singe : rééquipement complet sur scellements (Octobre 2016, mai et juin 2017, G.M., M.C.)

Face nord, Manpower : l'ami Jean-Pierre Mariotti a rééquipé sur scellements la deuxième longueur (juillet 2015). Avis aux amateurs (7c !).

Roche Tuilière :

Réquipement en cours (CDFFME63). Au 16/07/15 : après une purge conséquente (euphémisme) des secteurs Initiation et Diagonale, rééquipemment partiel des voies Gros codile, Lézard triste, Wally Gator, Normale, T. Rex, Ludothèque, Décrisptation et Diagodalle, avec le plus souvent un point supplémentaire au départ.

Rééquipement de la Droite de gauche à l'identique (ce qui est bien) avec un point supplémentaire au départ.

 

Articles Récents

  • Quoi de neuf au Capuçin ?
    Bon je vous l'accorde le jeu de mot du titre est un tantinet facile, mais bon... Pour terminer l'été en beauté l'insatiable Gégé a entièrement rééquipé en scellements : El Cap Fingers in the Nose The naze Last but not least, avec le fils prodige et Zsolt...
  • Dent de la Rancune, Rêve de Singe... Last
    Samedi 17/06/2017, avec Gérard nous remontons pour la quatrième fois le chemin en direction de la face nord de la Dent avec pour objectif d'en finir avec le rééquipement de Rêve de Singe. Au fil des visites la voie nous apparait vraiment comme l'une des...
  • Dent de la Rancune, retour à Rêve de Singe
    Dimanche 21 mai 2017 de retour à Rêve de Singe avec Gérard, pour avancer dans le chantier de rééquipement commencé à l'automne dernier. De nouveau le portage fastidieux des dizaines de kilos de matériel jusqu'au sommet. Au final après une journée harassante...
  • Dent de la Rancune, Rêve de Singe
    Rêve de Singe en face nord de la Dent de la Rancune a été ouverte en 1984 par Denis Collangettes et Michel Monneron. Je revois encore la lumière dans le regard de Denis quand il m'avait parlé de cette ouverture. Je me souviens de sa fierté et de son enthousiasme....

Catégories