Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2012 4 11 /10 /octobre /2012 18:30

Dans la capitale auvergnate et parfois ailleurs, il est d’usage, de bon ton, mainstream dit-on aujourd’hui, de louer le festival Jazz en Tête. Un festival intègre qui n’a pas succombé aux espèces sonantes et trébuchantes qu’aurait pu lui apporter une programmation plus pop, rock et world-music. Qu’on se le dise, Clermont ne sera jamais Montreux, Vienne, Nice ou Nancy...

Certes non! Pas de ça Lisette. Par contre, par contre, Jazz en Tête nous ressert régulièrement les mêmes affiches… vieilles… ou jeunes. Il faudra boire le calice jusqu’à la lie et se fader une énième fois Bill Mobley, Donald Brown, ou Ambrose Akinmusire… Je reconnais tout de même à ce dernier une vitalité et une créativité que les autres n’ont pas (plus ?). Privilège de la jeunesse ? Encore avons nous échappé cette année à Jean Toussaint ou autres consorts...

Herbie Hancock est sympathique, mythique et fut incontestablement un très grand pianiste, mais son discours actuel peut laisser perplexe. Alors pourquoi ce manque d’inventivité dans la programmation quand les scènes françaises et européennes regorgent de talents et de créativité ?

Que penser d’un festival qui enferme le jazz dans l’enceinte de la maison des congrès et le bar d’un hôtel quatre étoiles. La ville est-elle aussi rétive au jazz qu’il ne soit pas possible de faire vivre ce festival dans d’autres lieux? Oser des découvertes dans des salles plus petites par exemple ? Les très rares incursions hors les murs (la Coopé, Musée Roger Quillot) auxquelles j’ai pu assister étaient plutôt des réussites.

Puis une question me taraude l’esprit, est-ce éthique (hou le vilain mot), sur fonds publics (essentiellement), de programmer  systématiquement régulièrement des artistes dont vous êtes le producteur ?

Je dois confesser tout de même avoir vécu de très belles soirées à Jazz en Tête, mais ce festival aurait besoin d’un grand coup d’air frais, d’idées neuves. 25 ans ça use!

Partager cet article

Repost 0
Published by Humeurs-verticales.over-blog.com - dans Humeurs jazz
commenter cet article

commentaires

Marie 19/10/2015 17:35

Et bien il faudra venir faire un tour à Jazz dans le Bocage, petit festival auvergnat également (dans l'Allier), au printemps (du 29 avril au 7 mai).
https://www.facebook.com/jazzdanslebocage?fref=ts

Xavier Felgeyrolles 21/11/2012 22:35

En 25 ans, le festival est devenu une « institution » dans le (petit) monde du jazz mais une institution sans les moyens institutionnels qui vont avec. Nous avons pourtant une reconnaissance des
collectivités, bon an mal an, sinon nous n'aurions pas tenu. Mais notre autofinancement reste record pour un « festival de saison » de ce genre et de cette réputation; et chaque année en automne,
on peut compter une bonne dizaine de festivals de jazz connus de l’hexagone qui ont des budgets double ou triple du notre, avec un autofinancement bien inférieur au notre (entre 10 et 30 %, alors
que nous sommes régulièrement à plus de 50%). Ensuite, les budgets cumulés de 25 années de Jazz en Tête équivalent au budget d’une seule édition de festivals comme ceux de Marciac ou de Vienne,
voire de Juan les Pins : une comparaison d’ « un seul plateau de grand festival d’été contre 25 plateaux de Jazz en Tête» peut quand même éclairer votre jugement – et au passage vérifier les dates
de concerts, et vous pourrez vérifier que Clermont a bien le Jazz en Tête !

Votre idée du « producteur de jazz » est complètement fausse. Pour ne s’en tenir qu’au festival, on ne peut que s’honorer de la fidélité de certains musiciens, sans lesquels bien des concerts
n’auraient jamais existé. Pour ne m’en tenir qu’à cette année, vous devriez poser vos questions aux musiciens de l’Orchestre d’Auvergne et aux observateurs (parisiens ou autres) venus spécialement
pour le projet de Bill Mobley avec les cordes... Et pourquoi un tel projet aurait du se dérouler ailleurs ? Parce que selon vous, je vous cite presque, Clermont n’aura jamais de TGV ni d’aéroport
pour l’ A380? Au passage, le batteur Chris Dave est déjà passé plusieurs fois au festival, et personne n’a fait aucune réflexion quant à son concert de cette année, sinon qu’il a fait un tabac et
que le premier concert filmé (pour Mezzo) sous son nom sera un concert donné à Jazz en Tête …

Ensuite, tous les « concerts & rencontres alternatifs », au Musée Quillot, au Collège Albert Camus, ou cette année au Conservatoire, etc ont un coût basique et logistique : il faut payer les
transports et les chauffeurs pros, etc. D’ailleurs, cela fait des années qu’on initie des projets divers mais sans les financements qui vont avec.

Enfin, d’aucuns ont pu remarquer que des trentenaires occupent désormais les postes clés dans le festival, et qu’il leur revient forcément de faire évoluer et durer la bête. Il est évident je mets
en copie les amis de l’équipe.

Keep’ swingin’

Xavier Felgeyrolles 15/11/2012 19:26

Si vous me dites votre nom, votre qualité et votre email, je répondrai volontiers à votre billet d'humeur des plus sympathiques. XF

Humeurs-verticales.over-blog.com 16/11/2012 16:27



Xavier,


Ce billet d’humeur, de déception surtout, forcément grossit le trait, à dessein. Le but étant bien évidemment de provoquer  le (très) peu de lecteurs qu’a se blog, surtout fréquenté
d’ailleurs par des amateurs de tas de cailloux plus où moins pointus.


Il n’en demeure pas moins, que je ne crois pas être le seul à partager cette déception, où alors je vis entouré d’une bande de grognons toujours prompte à râler et dénigrer un travail que je sais
être important et usant et qu’elle serait bien évidemment incapable de faire.


Marc Chalier… Une petite voix dissonante, critique, peut-être dure, mais ouverte, dans le concert unanime de louanges qui vous sont faites…


Quant à ma qualité elle importe peu, ce blog est réalisé à titre purement privé. Elle n’est en tout cas pas musicale et se rapproche plus de vos premières amours. Je ne doute pas qu’une rapide
recherche sur mon nom vous donnera quelques idées.



Humeurs Verticales

  • : Le blog de humeurs-verticales.over-blog.com
  • Le blog de humeurs-verticales.over-blog.com
  • : Les humeurs, coups de cœur, coups de gueule, coups de blues, d'un grimpeur, cycliste profondément ancré en Auvergne, mais l'âme vagabonde... Ça va jazzer!
  • Contact

Recherche

La vie des voies du massif du Sancy

Chambon :

 

Ouverture de Ma Bohême 7a+ (juin 2016 - G.M.)

Ouverture du secteur Déva : Jai 5 c, Guru 5c, Deva 6a, Om 6b (avril 2016 - G.M.)

Erratum page 62/63 du topo "Escalades dans le Massif du Sancy". La Pierre de William, ceux qui ont essayé se sont rendu compte qu'il fallait lire 6c au lieu de 6a.

Capucin :

La poussière la sueur et la poudre : nettoyage et réequipement partiel (mai 2015, juillet 2015 - M.C. - G.M.)

L'heure au moine : nettoyage et rééquipement partiel (juin 2015 - G.M.)

El Cap (L1) : nettoyage (juin 2015 - GM)

El Cap (L2) : Rééquipement de la sortie historique de la voie, plus directe, plus logique et légèrement plus facile que la sortie de droite rééquipée par François Lesca en 2004 (juillet 2015 - G.M.)

Gag Man : Réequipement partiel (juillet 2015 - G.M.). Nombreux sont ceux qui se sont fait de belles ou moin belles frayeurs sur la voie la plus facile de l'Aiguillette. Un 5b, bien tassé et reconnaissons le, engagé. Pour fêter le 14 juillet Gérard, l'a partiellement rééquipée (un point déplacé et un point en plus).

Essai de traitement thermique des mousses et lichens sur les départs de Caprice des Vieux, C'est quand qu'on va où ?, Merci Hans (juin 2015 - GM)

Dent de la Rancune :

Face nord, Rêve de Singe : rééquipememnt partiel de la dernière longueur (Octobre 2016, G.M., M.C.)

Face nord, Manpower : l'ami Jean-Pierre Mariotti a rééquipé sur scellements la deuxième longueur (juillet 2015). Avis aux amateurs (7c !).

Roche Tuilière :

Réquipement en cours (CDFFME63). Au 16/07/15 : après une purge conséquente (euphémisme) des secteurs Initiation et Diagonale, rééquipemment partiel des voies Gros codile, Lézard triste, Wally Gator, Normale, T. Rex, Ludothèque, Décrisptation et Diagodalle, avec le plus souvent un point supplémentaire au départ.

Rééquipement de la Droite de gauche à l'identique (ce qui est bien) avec un point supplémentaire au départ.

 

Articles Récents

  • Dent de la Rancune, Rêve de Singe... Last
    Samedi 17/06/2017, avec Gérard nous remontons pour la quatrième fois le chemin en direction de la face nord de la Dent avec pour objectif d'en finir avec le rééquipement de Rêve de Singe. Au fil des visites la voie nous apparait vraiment comme l'une des...
  • Dent de la Rancune, retour à Rêve de Singe
    Dimanche 21 mai 2017 de retour à Rêve de Singe avec Gérard, pour avancer dans le chantier de rééquipement commencé à l'automne dernier. De nouveau le portage fastidieux des dizaines de kilos de matériel jusqu'au sommet. Au final après une journée harassante...
  • Dent de la Rancune, Rêve de Singe
    Rêve de Singe en face nord de la Dent de la Rancune a été ouverte en 1984 par Denis Collangettes et Michel Monneron. Je revois encore la lumière dans le regard de Denis quand il m'avait parlé de cette ouverture. Je me souviens de sa fierté et de son enthousiasme....
  • Vale un Potosi ?
    Bolivie - Potosi - Août 2016 Derrière l'esthétique des villes coloniales, des paysages désertiques de l'altiplano, des lumières crues qui inondent le Cerro Rico, des mines ruinées, se cache une réalité inmontrable, incompréhensible où des hommes choississent...

Catégories