Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 septembre 2010 7 05 /09 /septembre /2010 19:08

La Ville d'Otavalo, 2550 m d'altitude, est située à environ 70 km au Nord-Nord-Est de Quito, au pied de la laguna San Pablo (Imbacocha), le plus grand lac d'Equateur. A son niveau, "l'avenue des volcans" d'Alexander Von Humbolt, se limite à un couloir de 4 à 5 km de largeur entre les versants de l'Imbabura (4620 m) à l'Est et du Cotacachi (4939 m) à l'Ouest.

 

La ville est un passage obligé pour le touriste comme pour l'alpiniste. Ses alentours offrent de nombreuses possibilités pour parfaire son acclimatation (Laguna Cuicocha, Fuya-Fuya, Culbiche, Imbabura, Cotacachi,...), mais la particularité de la ville tient plus, et tous les guides vous le diront, à son marché du samedi qualifié d'un des plus importants des Andes.

Je ne suis pas persuadé que ce soit un des marchés les plus importants des Andes, celui de Saquisili m'est apparu plus grand de même que le marché quotidien de Huaraz (Pérou), mais il n'en est pas moins beau et intéressant. On y trouvera profusion d'objets d'artisanat (tissus, écharpes, ponchos, bonnets, bijoux, instruments de musique, poteries, etc.) mais aussi fruits, légumes, épices et  une foultitude d'objets divers et variés vendus dans un joyeux tohu bohu et une débauche de musiques (salsa cubaine plus ou moins arrangée à la sauce équatorienne, cumbia, musique traditionnelle...).

Le plus frappant est le relatif niveau de prospérité (comparé aux autres communautés d'Amérique du Sud) des indiens de la région d'Otavalo, qui se traduit entre autre par l'élégance de leur costume.

 

Otvalo 01

Otvalo 02

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Malgré de ce que peuvent en dire les guides, le marché n'est pas si touristique de cela et sortir un appareil photo reste un geste difficile. Voler un cliché est toujours déplaisant, sachant que les indiens n'apprécient pas de se faire photographier et demander l'autorisation conduit généralement à une pose artificielle...

 

La partie la plus bruyante, la plus vivante du marché est sans conteste la foire au bestiaux. En deux ou trois heures, les indiens et indiennes des communautés environnantes vont s'échanger volailles, moutons, porcs, vaches, chevaux, cuys (cochons d'inde). Les transactions se font au milieu des cris des animaux, de la poussière et des odeurs de nourriture (cochons de lait grillés, soupe de tripe, épis de maïs, beignets, seccos de pollos...). 


Partager cet article

Repost 0
Published by Humeurs-verticales.over-blog.com - dans Ecuador 2010
commenter cet article

commentaires

Humeurs Verticales

  • : Le blog de humeurs-verticales.over-blog.com
  • Le blog de humeurs-verticales.over-blog.com
  • : Les humeurs, coups de cœur, coups de gueule, coups de blues, d'un grimpeur, cycliste profondément ancré en Auvergne, mais l'âme vagabonde... Ça va jazzer!
  • Contact

Recherche

La vie des voies du massif du Sancy

Chambon :

 

Ouverture de Ma Bohême 7a+ (juin 2016 - G.M.)

Ouverture du secteur Déva : Jai 5 c, Guru 5c, Deva 6a, Om 6b (avril 2016 - G.M.)

Erratum page 62/63 du topo "Escalades dans le Massif du Sancy". La Pierre de William, ceux qui ont essayé se sont rendu compte qu'il fallait lire 6c au lieu de 6a.

Capucin :

La poussière la sueur et la poudre : nettoyage et réequipement partiel (mai 2015, juillet 2015 - M.C. - G.M.)

L'heure au moine : nettoyage et rééquipement partiel (juin 2015 - G.M.)

El Cap (L1) : nettoyage (juin 2015 - GM)

El Cap (L2) : Rééquipement de la sortie historique de la voie, plus directe, plus logique et légèrement plus facile que la sortie de droite rééquipée par François Lesca en 2004 (juillet 2015 - G.M.)

Gag Man : Réequipement partiel (juillet 2015 - G.M.). Nombreux sont ceux qui se sont fait de belles ou moin belles frayeurs sur la voie la plus facile de l'Aiguillette. Un 5b, bien tassé et reconnaissons le, engagé. Pour fêter le 14 juillet Gérard, l'a partiellement rééquipée (un point déplacé et un point en plus).

Essai de traitement thermique des mousses et lichens sur les départs de Caprice des Vieux, C'est quand qu'on va où ?, Merci Hans (juin 2015 - GM)

Dent de la Rancune :

Face nord, Rêve de Singe : rééquipememnt partiel de la dernière longueur (Octobre 2016, G.M., M.C.)

Face nord, Manpower : l'ami Jean-Pierre Mariotti a rééquipé sur scellements la deuxième longueur (juillet 2015). Avis aux amateurs (7c !).

Roche Tuilière :

Réquipement en cours (CDFFME63). Au 16/07/15 : après une purge conséquente (euphémisme) des secteurs Initiation et Diagonale, rééquipemment partiel des voies Gros codile, Lézard triste, Wally Gator, Normale, T. Rex, Ludothèque, Décrisptation et Diagodalle, avec le plus souvent un point supplémentaire au départ.

Rééquipement de la Droite de gauche à l'identique (ce qui est bien) avec un point supplémentaire au départ.

 

Articles Récents

  • Dent de la Rancune, Rêve de Singe... Last
    Samedi 17/06/2017, avec Gérard nous remontons pour la quatrième fois le chemin en direction de la face nord de la Dent avec pour objectif d'en finir avec le rééquipement de Rêve de Singe. Au fil des visites la voie nous apparait vraiment comme l'une des...
  • Dent de la Rancune, retour à Rêve de Singe
    Dimanche 21 mai 2017 de retour à Rêve de Singe avec Gérard, pour avancer dans le chantier de rééquipement commencé à l'automne dernier. De nouveau le portage fastidieux des dizaines de kilos de matériel jusqu'au sommet. Au final après une journée harassante...
  • Dent de la Rancune, Rêve de Singe
    Rêve de Singe en face nord de la Dent de la Rancune a été ouverte en 1984 par Denis Collangettes et Michel Monneron. Je revois encore la lumière dans le regard de Denis quand il m'avait parlé de cette ouverture. Je me souviens de sa fierté et de son enthousiasme....
  • Vale un Potosi ?
    Bolivie - Potosi - Août 2016 Derrière l'esthétique des villes coloniales, des paysages désertiques de l'altiplano, des lumières crues qui inondent le Cerro Rico, des mines ruinées, se cache une réalité inmontrable, incompréhensible où des hommes choississent...

Catégories